1945 - 1986

Consolidation et diversification

La capacité à diversifier la production, à innover et à aborder en pionnier les mutations technologiques, a permis l’expansion des Editions Nathan dès la fin de la seconde guerre mondiale.

Reconstruire et s’adapter

Après la seconde guerre mondiale, la maison Nathan est en difficulté : il faut tout reconstruire avec peu d'employés dans un contexte de pénurie de papier.

Toutefois les héritiers Nathan vont consolider le patrimoine laissé par leur père et réussir à recréer rapidement une maison d'édition reconnue pour son savoir-faire et ses produits innovants.

Ils vont s'adapter aux nombreux changements en matière scolaire comme l'allongement de la durée de la scolarité, la transformation du système scolaire, les changements sociaux comme le baby -boom et la généralisation du travail féminin.

Ces évolutions impliquent une plus lourde responsabilité laissée à l'école en matière d'apprentissage et un développement considérable des effectifs dans les classes de maternelle, puis de l'enseignement primaire et secondaire. Les matières enseignées évoluent également donnant plus d'importance aux mathématiques qui remplacent le latin comme moyen de sélection.

 

Innover et se diversifier

Après le décès de Fernand Nathan en 1947, Pierre Nathan reprend sa place rue Méchain avec, à ses côtés, son fils Jean-Jacques et Raymond Basch, son cousin.

La maison accompagnera les réformes successives de l'enseignement scolaire avec de nombreux outils pédagogiques et un ensemble de collections écrites par des auteurs reconnus.

Les héritiers Nathan élargiront la production avec des collections de beaux livres et d'encyclopédies, qui connaitront rapidement un véritable succès auprès du grand public.

Les jeux éducatifs deviendront une référence et de nombreuses collections de livres jeunesse seront lancées en parallèle.

 

Nathan va très bien s'adapter aux changements sociétaux qui auront lieu pendant les années 1960-1970 en s'appuyant sur ses valeurs d'origine : le progrès et l'innovation pédagogique au service du plus large accès à la connaissance.

Mai 1968 crée de nouvelles relations entre les élèves et les enseignants. Des pédagogies plus adaptées à l'enfant se développent et l’on recherche plus à transmettre des méthodes que du savoir.

Les éditeurs de la Maison vont développer avec les plus grands auteurs des manuels scolaires de grande qualité pédagogique, égayés par des dessins pour accompagner les élèves dès le plus jeune âge. Les manuels scolaires Nathan contribueront ainsi largement à la rénovation pédagogique dans toutes les matières.

L’extension du secteur des manuels scolaires

Plus que jamais présentes dans l’enseignement élémentaire, avec leurs grandes collections de lecture et de langue (collection Galizot, Legrand, Marchand, Tourayot), de calcul et d’activités d’éveil, les éditions Nathan conquièrent une des premières places, et souvent la première, dans l’enseignement secondaire. Dès la décennie 1960-1970, elles ont activement contribué à la rénovation pédagogique et frayé la voie à l’enseignement de la mathématique nouvelle avec Queyzanne et Revuz, ainsi que de la grammaire descriptive avec « l'Itinéraire Grammatical » et la nouvelle collection Langue Française.

Elles ont modernisé l’enseignement de la géographie avec Yves Lacoste, de l’histoire avec les collections Milza, Bernstein puis Gaillart, de la littérature française avec Bernard Lecherbonnier et Henri Mitterand, des sciences biologiques avec la collection Escalier et des langues vivantes avec les collections Ballandras-Benhamou et Horderith-Eckert.

La collection Nathan-Université apparaît dans les années 1960 comme un prolongement du secondaire. Elle se développera dans l'enseignement supérieur des lettres, des sciences humaines et de la gestion et deviendra un secteur à part entière.

La Maison s’honore d’avoir pour auteurs des instituteurs et des professeurs, qui sont à la fois des savants indiscutés dans leur spécialité, des passionnés de l’enseignement et des amoureux du livre bien fait.

L’émergence des ouvrages d’aide aux révisions

Une nouvelle activité se développe fortement : le parascolaire. En 1950, Nathan édite les premiers cahiers de vacances dont l'objectif est de faire travailler les enfants pendant les vacances et l'année scolaire de manière ludique.

Ils seront bientôt complétés par d'autres collections comme les ABC du BAC, les ABC du BEPC, SOS BAC, conçues comme des résumés de cours pour aider les candidats à réviser et structurer leurs connaissances avant l'examen.

Développement à l’international

Nathan exporte également ses produits dans les anciens pays de l'Union Française qui deviennent les pays d'expression française avec la décolonisation.

Elle sort des collections Nathan Afrique et Nathan Madagascar où ses ouvrages cohabitent avec des manuels de langue Baoulé. Nathan est également le premier éditeur à aller en Polynésie après avoir conforté sa place de leader aux Antilles et en Nouvelle Calédonie.

Dans les années 70, un département International voit le jour au sein de la Maison. Son activité s’exerce dans l’ensemble du monde, mais tout spécialement dans les pays francophones. De nombreux ouvrages sont publiés en collaboration avec les Nouvelles Editions Africaines à Dakar, à Abidjan et Lomé ou les Editions du Soleil à Haïti.

Les "Jeux éducatifs Nathan" élargissent leur public bien au delà des écoles. Présentés de façon attrayante, ils sont peu à peu vendus dans les grands magasins, chez les libraires et dans les magasins spécialisés.

Les parents découvrent avec un intérêt croissant ces activités nouvelles qui plaisent énormément aux enfants tout en développant leur intelligence, leur mémoire, leur adresse et leur habileté manuelle.

Les « Jeux éducatifs Nathan » deviennent donc la référence incontestée, un label de sérieux, de bon goût et de grande qualité.

ZOOM

Les beaux livres

Dans le même temps, les livres de jeunesse Nathan prennent un essor spectaculaire avec la création de nouvelles séries et la naissance d'un rayon "tous publics" avec notamment les livres de Jean Richard sur le cirque ou de Raymond Marcillac sur le sport.

François de la Grange et sa collection de livres sur les animaux du monde ouvre la voie à une collection de beaux livres pas très chers et bien illustrés qui se poursuivra avec des auteurs illustres faisant le récit de leurs aventures : Haroun Tazieff, Paul-Emile Victor, Alain Bombard...

Jean-Jacques et Claude Nathan n’ont de cesse de suivre l’activité de leurs différents secteurs éditoriaux. Ils se lanceront notamment dans l'édition d'encyclopédies en plusieurs volumes à un prix abordable ce qui leur assure un succès durable. Parmi les plus rééditées : « L'encyclopédie des femmes », « L'encyclopédie du XXème siècle », « l'Atlas 2000 »…

 

En 1979, Jean-Jacques Nathan vend Nathan à la CEP Communication, une filiale du groupe Havas.

Cette cession ne change rien aux habitudes de travail de la Maison mais va permettre des développements de produits en commun avec Larousse (une autre filiale de la CEP) pour le secteur français-langues étrangères.

Visionnaire, il poursuit l’œuvre de Fernand et Pierre Nathan, créateurs du « comptoir de l’éducation ». Les Editions Nathan publient dès lors des ensembles multi-éducatifs comprenant des livres, des documents visuels et audio-visuels. Malade, Jean-Jacques Nathan quitte la Maison en 1986.